Lézard ocellé

Timon lepidus (Daudin, 1802)


  • 1 963
    observations

  • 73
    communes

  • 33
    observateurs

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2020
Anonyme - Atlas Ar Aquitaine 2014 - Aubain Jérémy - Bekaert Laetitia - Berroneau Matthieu - Berroneau Maud - Bouttier Elodie - Chaplet Mégane - Cistude Nature - Coic Christophe - De Reinach Hirtzbach Jérôme - Delaporte Noémie - Dugast Chloã© - Dugast Chloé - Eraso Miguel - Gmhl - Grisvard Pierre - Indã©pendant - Lasserre Valentin - Lavagna Maximilien - Lescaux Paul - Martineau Elie - Merceron Nastasia - Mignet Fabien - Naturalia Environnement - Onf - Pnr Pã©rigord-limousin - Priol Pauline - Ruys Thomas - Siaebvelg - Taboury Franck - Umr-biogeco - Wisniewski Nastasia

Informations sur l'espèce

Le Lézard ocellé est un gros lézard à la robe jaune verdâtre, parfois grise ou brunâtre. Le ventre et la gorge sont jaunes, et les flancs sont parcourus de taches bleues caractéristiques (ocelles). Les mâles sont facilement identifiables grâce à leur tête très massive. Les jeunes sont verts marrons avec des ocelles blanchâtres cernées de noir. La gorge n’est jamais bleue. Longueur totale : 40 - 60 cm, longueur museau cloaque : 14 - 20 cm.
Le Lézard ocellé est une espèce méditerranéenne typique des milieux ouverts type pelouses sèches à affleurements rocheux. Sur le littoral, il se rencontre essentiellement en milieu arrière-dunaire. A l'est, il se cantonne aux pelouses sèches, aux causses. Sa présence est directement liée au nombre d’abris disponibles (blocs de rochers, terriers, tas de pierres). En cas de dérangement, il se réfugie dans l’abri le plus proche. Agile, il grimpe facilement dans les arbustes et les buissons.
Le Lézard ocellé est uniquement présent dans la péninsule ibérique, en France et en Italie. En France, il est essentiellement présent en région méditerranéenne, mais subsiste sur les coteaux lotois et sur la côte atlantique.
Les menaces qui pèsent le Lézard ocellé différent entre les populations du littoral et les populations des causses. Sur le littoral, le Lézard ocellé est menacé par la surfréquentation humaine, qui entraîne dérangement, destruction et dégradation des habitats. L'érosion du littoral est une menace importante sur son habitat et des projets d'urbanisation sont toujours d'actualités. Sur les causses, la principale menace est la fermeture des pelouses sèches et des causses par reforestation, qui fait suite à la déprise agricole et à l'abandon du pâturage traditionnel.
Non renseignée pour le moment
Lacerta lepida Daudin, 1802 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles