Grenouille taureau

Lithobates catesbeianus (Shaw, 1802)


  • 1 003
    observations

  • 64
    communes

  • 29
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2020
Adpag - Anonyme - Atlas Ar Aquitaine 2014 - Bebien Benoit - Bekaert Laetitia - Berroneau Matthieu - Brousse Arthur - Cd64 - Cistude Nature - Cistude Nature - Clement Luc - Coic Christophe - Comcom Montesquieu - Eliomys - Faune-aquitaine.org - Fdc 47 - Fdc 64 - Indã©pendant - Jourdain Bruno - Lavagna Maximilien - Malavialle Elodie - Molieres Mathieu - Oge - Oncfs - Roussel Thomas - Ruys Thomas - Sauret Gabrielle - Siaebvelg - Wisniewski Nastasia

Informations sur l'espèce

Grenouille de très grande taille, pouvant atteindre 25 cm museau cloaque, pour un poids approchant le kg. Elle se distingue des grandes grenouilles vertes par un tympan de très grande taille et une absence de pli dorso-latéraux (dos lisse). Les mâles arborent une gorge jaune caractéristique. Les têtards, vert sombre ponctué de petits points noirs, peuvent atteindre des tailles importantes (> 15 cm). Le chant, qui ressemble au meuglement d'une vache, est caractéristique.
Introduites dans différents secteurs de Nouvelle-Aquitaine, elle est principalement présente dans des plans d'eau de large dimension (gravières, étangs), mais les juvéniles utilisent les fossés et les petites zones humides pour disperser. La Grenouille taureau est une espèce thermophile, qui a besoin de températures importantes pour entrer en activité. Sa reproduction, tardive, ne commence généralement pas avant fin avril début mai.
Espèce originaire d'Amérique du Nord, elle a été largement introduite partout dans le monde. En Nouvelle-Aquitaine, elle est actuellement présente dans le nord de la Dordogne, au sud du Bassin d'Arcachon, et dans la région bordelaise, où les populations sont les plus importantes.
La Grenouille taureau est une espèce exotique envahissante. Quand elle est présente en forte densité, elle a tendance à prendre le pas sur les autres amphibiens, grenouilles vertes en premier lieu. Des actions de régulation sont mises en œuvre sur certaines populations isolées et de petites tailles. Les plus grosses populations, autour de l'agglomération bordelaise, seront en revanche difficilement contrôlables.
Non renseignée pour le moment
Lithobates catesbeiana (Shaw, 1802) | Rana catesbeiana Shaw, 1802

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles